Conférence de philosophie sur l’oeuvre de Axel HONNETH

Mardi 3 mars, à 19h, les élèves de Terminale S ont pu profiter de la conférence de Olivier TINLAND, maître de conférences en Philosophie contemporaine à l’université Paul Valery. Conférence organisée par la Maison de Heidelberg, centre culturel allemand de Montpellier à la salle Pétrarque.

IMG_20150303_190241Axel Honneth : déchirement du monde social et luttes pour la reconnaissance. 

Ultime héritier en date de la Théorie critique issue de « l’Ecole de Francfort », Axel Honneth (1949-) s’efforce de dévoiler le potentiel normatif (ou la « grammaire morale ») des conflits sociaux au moyen d’une théorie des luttes pour la reconnaissance. Dans le cadre d’une philosophie sociale « post-métaphysique » attentive aux « pathologies » du monde social, l’autonomie humaine n’est plus pensée comme la propriété immuable d’un sujet solitaire, mais comme le produit historique d’une socialisation réussie. Le dévoilement des conditions intersubjectives de notre rapport à nous-mêmes indique simultanément ce qui nous rend vulnérables (le mépris social, « l’invisibilité » liée au « déchirement » des liens sociaux qui établissent la valeur et la dignité d’un individu ou d’un groupe humain) et ce qui peut conduire vers une forme d’émancipation (par l’établissement et la préservation de processus de reconnaissance au niveau affectif, juridique et socio-culturel). La confiance en soi, le respect de soi, l’estime de soi : autant de modalités décisives d’un rapport authentique à soi-même, dont une vie sociale harmonieuse constitue la condition sine qua non. Dans un tel cadre, les conflits portés par les individus et les groupes sociaux sont l’indice d’attentes normatives lésées, de blessures morales frappant les hommes au coeur de leur identité personnelle et de leur dignité. La philosophie sociale doit donc se mettre à l’écoute de ces conflits afin d’en expliciter les enjeux moraux et politiques, en vue de proposer un modèle politique à même de traduire dans la société les exigences de reconnaissance de sujets en quête d’autonomie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *